Hennessy

Ondes Vertes

  • Maître d’œuvre : Cognac Hennessy
  • Lieu : Château de Bagnolet - Cognac
  • Projet : Sol en mosaïque de marbre pour le jardin d'hiver
  • Surface : 92 m²
  • Livraison : 2018

Pour ce projet, Mathilde Jonquière réalise un sol en mosaïque de marbre commandé par les Cognac de la Maison Hennessy. Il se situe dans le jardin d’hiver de leur Château de Bagnolet. La fresque représente un motif d’ondes vertes, dialogue entre la nature environnante et la Charente qui borde le lieu. Une polyphonie chromatique aux tonalités aquatiques et minérales (marbre Antigua, Cipollino, Laguna et Ming) a inspiré à Mathilde Jonquière une mosaïque de fluctuations se prêtant aux dégradés évolutifs et exprimant une véritable fluidité. L’oeuvre fait entrer en écho les modulations et circonvolutions de la mosaïque avec la structure naturelle et microscopique de la tesselle, qui révèle dans son détail toute l’émotion du motif aux mille nuances.
Aquarelle de Claire Munier, paysagiste du projet

Mathilde Jonquiere Mosaique Cognac HennessyMathilde Jonquiere Mosaique Cognac HennessyMathilde Jonquiere Mosaique Cognac HennessyMathilde Jonquiere Mosaique Cognac HennessyMathilde Jonquiere Mosaique Cognac HennessyMathilde Jonquiere Mosaique Cognac Hennessy
Mathilde Jonquiere Mosaique Cognac HennessyMathilde Jonquiere Mosaique Cognac HennessyMathilde Jonquiere Mosaique Cognac HennessyMathilde Jonquiere Mosaique Cognac HennessyMathilde Jonquiere Mosaique Cognac Hennessy

Le Bon Marché

La Grande Épicerie Rive Gauche

  • Maître d’ouvrage : Le Bon Marché
  • Lieu : La Grande Épicerie - Paris 7e
  • Projet : Fresques pour 9 étals
  • Surface : 150 m²
  • Livraison : 2013

Dans le cadre du chantier de réaménagement de la Grande Épicerie de Paris Rive Gauche, les architectes du Bon Marché ont souhaité sublimer 9 espaces de la Place du Marché à travers des fresques de grande envergure. Ainsi, la Poissonnerie, la Boulangerie, la Chocolaterie, la Pâtisserie, la Fromagerie, l’Italien, l’Ibérique, la Truffe et le Luxe possèdent un étal orné de mosaïques glorifiant l’excellence de la gastronomie. Le défi du projet consistait à relier des univers culinaires épars via un leitmotiv commun. Le choix du motif s’est porté vers un entrelacs de cercles dont les couleurs s’adaptent aux nuances des aliments et denrées exposés. Par exemple, l’ornementation de la Poissonnerie est basée sur des tesselles bleutées, cuivrées et blanches argentées dans l’optique de créer un effet de miroitements proche des reflets du soleil sur la surface de la mer.

Mathilde Jonquiere Mosaique Bon Marche Paris Rive GaucheMathilde Jonquiere Mosaique Bon Marche Paris Rive GaucheMathilde Jonquiere Mosaique Bon Marche Paris Rive GaucheMathilde Jonquiere Mosaique Bon Marche Paris Rive GaucheMathilde Jonquiere Mosaique Bon Marche Paris Rive GaucheMathilde Jonquiere Mosaique Bon Marche Paris Rive GaucheMathilde Jonquiere Mosaique Bon Marche Paris Rive GaucheMathilde Jonquiere Mosaique Bon Marche Paris Rive GaucheMathilde Jonquiere Mosaique Bon Marche Paris Rive GaucheMathilde Jonquiere Mosaique Bon Marche Paris Rive GaucheMathilde Jonquiere Mosaique Bon Marche Paris Rive GaucheMathilde Jonquiere Mosaique Bon Marche Paris Rive Gauche

Galerie Insula

Météorites

  • Lieu : Galerie Insula - Paris 6e
  • Projet : Exposition
  • Livraison : 2013

Depuis plusieurs années, Mathilde Jonquière fait du béton son matériau de prédilection et révolutionne les canons de l’art de la mosaïque. Détournant les hiérarchies classiques, elle reformule avec détermination le rapport de valeur entre le mat et le brillant, le fade et le coloré, le vide et le plein, le pauvre et le riche.

Au commencement, la mosaïste s’intéresse à ce qui se passe entre les pierres. Elle investit l’intervalle, l’écart, cet entre-deux terne et déclassé. C’est dans cet espace-là que se pose son regard, c’est sur ce matériau qu’intervient sa main : le ciment-joint, mortier prolétaire qui liait entre eux les éléments de la composition, prend alors du volume et gagne de la surface pour devenir un agent de la composition — exactement comme la réserve de la toile joue avec la peinture. A présent, converti en béton, l’interstice occupe le terrain, il entre dans la lumière.

Dès lors, Mathilde Jonquière travaille à subvertir l’usage du béton : elle lui accorde non plus un rôle fonctionnel — socle, support, plateau — mais réaffirme sa nature vivante, multiple, s’attache à en faire une liberté.

Saisi comme un matériau en soi, il s’anime, se déploie, joue de sa plastique, s’arrondit ou fait feu de toute pierre : il inspire, il perle. Loin de s’en tenir à y enchâsser les mosaïques précieuses, la mosaïste étire ses capacités et le pousse jusqu’au bout, dans de grands formats qui sont autant de défis artistiques. Le béton est tour à tour écrin velouté, médaillon de ciel nocturne, étang de l’orpailleur, galaxie-miroir. Il ruisselle comme la pluie le long d’une vitre, bouge comme un tissu dans le vent, éblouit comme le coquillage ramassé au fond de la mer. Accueille aussi bien le cinéma que la photographie, les tissages traditionnels, l’abstraction, la peinture aborigène, les bijoux, trace les constellations célestes.

Les mosaïques de Mathilde Jonquière troublent et déplacent les codes, et finalement à travers elles, c’est aussi l’art de la mosaïque lui-même qui s’émancipe de ses affectations premières — décorer, orner, embellir — pour défricher toujours plus avant un nouveau territoire de création, un domaine à soi. Pionnière, Mathilde Jonquière inscrit la poésie dans ce conglomérat de sable et de gravier, elle enchante le béton. Il est grand temps de fêter ses œuvres.

Maylis de Kerangal

Mathilde Jonquiere Mosaique Galerie Insula ExpositionMathilde Jonquiere Mosaique Galerie Insula ExpositionMathilde Jonquiere Mosaique Galerie Insula ExpositionMathilde Jonquiere Mosaique Galerie Insula ExpositionMathilde Jonquiere Mosaique Galerie Insula ExpositionMathilde Jonquiere Mosaique Galerie Insula ExpositionMathilde Jonquiere Mosaique Galerie Insula Exposition

Hermès Maison

Aborigène

  • Maître d’ouvrage : Hermès Maison
  • Lieu : Appartement privé - Melbourne
  • Projet : Fresque pour une salle de bain
  • Surface : 25 m²
  • Livraison : 2016

Pour cette création Mathilde Jonquière s’inspire des «Dreaming», signifiant les mythes du temps du rêve, thème central de la culture des artistes aborigènes. Leurs dessins expriment les origines de leur monde et la géographie de leur pays. De cette recherche naît une fresque de 25 m2 pour la salle de bain principale d’un appartement au 80e étage de la tour. La composition de cette alcôve joue sur les contrastes entre la brillance des tesselles d’or jaune et turquoise et le mat du grès cérame. Ce dialogue dynamise l’effet de trame, de miroitement et de relief évoquant la source qui jaillit dans le mouvement de la Terre.

Mathilde Jonquiere Mosaique Hermes Maison MelbourneMathilde Jonquiere Mosaique Hermes Maison MelbourneMathilde Jonquiere Mosaique Hermes Maison MelbourneMathilde Jonquiere Mosaique Hermes Maison MelbourneMathilde Jonquiere Mosaique Hermes Maison MelbourneMathilde Jonquiere Mosaique Hermes Maison MelbourneMathilde Jonquiere Mosaique Hermes Maison Melbourne

Hôtel Aiglon

Esprit de France

  • Maître d’ouvrage : Esprit de France
  • Lieu : Hôtel Aiglon - Paris 14e
  • Projet : Façade extérieure de l’hôtel et 42 fresques pour les salles de bain
  • Surface : 60 m²
  • Livraison : 2005 - 2017

A l’occasion de la rénovation de l’Hôtel Aiglon situé au coeur de Montparnasse, l’architecte d’intérieur Cybéle Paluel Marmont a commandé une fresque pour la façade de l’immeuble Arts-Déco ainsi que la création de quarante-deux mosaïques faîtes sur mesure pour les quarante-deux salles de bain de l’hôtel. Les dix premières fresques sont des dessins figuratifs sur le thème des Herbes Folles des années 30. Chaque tige est sertie de tesselles qui soulignent le mouvement du vent dans les feuillages et rappellent les arbres qui bordent l’hôtel au niveau du boulevard. Les derniers dessins sont plus graphiques et épuré: un camaïeu de cercles, symbolisant le ruissellement d’une goutte d’eau et les ondes qu’elle propage, perpétue l’histoire de la façade.

Mathilde Jonquiere Mosaique Hotel AiglonMathilde Jonquiere Mosaique Hotel AiglonMathilde Jonquiere Mosaique Hotel AiglonMathilde Jonquiere Mosaique Hotel AiglonMathilde Jonquiere Mosaique Hotel AiglonMathilde Jonquiere Mosaique Hotel AiglonMathilde Jonquiere Mosaique Hotel Aiglon

David Collins Studio

cercles corinthia

  • Maître d’œuvre : Agence David Collins Studio
  • Lieu : Westminster - London
  • Projet : Fresque pour le Garden Lounge
  • Surface : 60 m²
  • Livraison : 2014

L’agence Londonienne David Collins Studio commanda la création d’ une fresque pour le patio de l’hôtel Corinthia, espace à ciel ouvert situé en plein centre de Londres. Une fresque sur-mesure fait éclore une mosaïque de roses Lianes rouges et blanches qui court tout autour du patio, reliant les deux cheminées monumentales et unifiant l’intégralité du lieu. Les camaïeux de tesselles blanches se dégradent jusqu’à obtenir une couleur rouge foncée qui symbolise l’ascension de la fumée.

Mathilde Jonquiere Mosaique Hotel CorinthiaMathilde Jonquiere Mosaique Hotel CorinthiaMathilde Jonquiere Mosaique Hotel CorinthiaMathilde Jonquiere Mosaique Hotel CorinthiaMathilde Jonquiere Mosaique Hotel Corinthia

Arte Charpentier Architectes

Serpentine

  • Maître d’œuvre : Arte Charpentier Architectes
  • Lieu : Immeuble Haussmannien - Paris 9e
  • Projet : Sol en mosaïque de marbre pour le hall d’entrée
  • Surface : 42 m²
  • Livraison : 2017

Groupama immobilier confie à Mathilde Jonquière la création originale d’un sol en mosaïque sur mesure pour le hall d’entrée d’un immeuble Haussmannien situé au 5, rue Boudreau dans le 9e arrondissement. L’agence Arte Charpentier Architectes chargée de la réhabilitation du quartier parisien chic et authentique « Cercle Opéra », souhaite célébrer ce site d’exception en confiant à des artisans français le soin de le mettre en valeur. Mathilde Jonquière révèle alors l’essentiel de l’identité sophistiquée de ce site avec une mosaïque bicolore graphique et stylisée. Des tesselles de marbre Tassos, Bianco Carrara, Nero et Grigio Carnia venant de carrières italiennes près de Spilimbergo, ont été découpées, collées et posées à la main sur le sol de cet immeuble logé au coeur d’un écrin architectural prestigieux. Tel un ruban, le mouvement souple du dessin nous guide depuis la porte d’entrée vers un escalier en colimaçon massif.

Mathilde Jonquiere Mosaique Arte Charpentier ArchitectesMathilde Jonquiere Mosaique Arte Charpentier ArchitectesMathilde Jonquiere Mosaique Arte Charpentier ArchitectesMathilde Jonquiere Mosaique Arte Charpentier ArchitectesMathilde Jonquiere Mosaique Arte Charpentier Architectes

Kalus Roussel Architectes

Fuligule

  • Maître d’ouvrage : Fondation Œuvre de la Croix Saint Simon
  • Lieu : Crèche Fuligule - Paris 16e
  • Projet : Fresque pour le hall d'entrée
  • Surface : 14 m²
  • Livraison : 2019

Pour ce nouveau projet, Mathilde Jonquière s’inspire de l’énergie du vivant et réalise une fresque autour du plumage de la cane fuligule. Cette esquisse représente les ailes maternelles de la cane fuligule, suggère l’idée de cocon, de frôlements duveteux et de protection de l’enfant qui évolue dans un espace de sécurité. Ici le motif de l’aile se décline en ruissellement et entrelacs. La matière, la couleur et la disposition cinétique dessinent une vitalité dans le dégradé, des mouvements d’ailes du fuligule rappelant la créativité enfantine et son intellectualité naissante. Chaque tesselle représente alors une idée, une pensée qui jaillit et s’ordonne au fil du dégradé, dans une ascension colorielle entre ombre et lumière.

Mathilde Jonquiere Mosaique Crèche Fuligule ParisMathilde Jonquiere Mosaique Crèche Fuligule ParisMathilde Jonquiere Mosaique Crèche Fuligule ParisMathilde Jonquiere Mosaique Crèche Fuligule ParisMathilde Jonquiere Mosaique Crèche Fuligule ParisMathilde Jonquiere Mosaique Crèche Fuligule Paris